DSCN9201

 

vu au fenêtres d' un restaurant alsacien à Châtenois

DSCN9202

DSCN9203

 

 

lié à l’invention du papier en Chine, l'art du papier découpé est vraisemblablement arrivé en Europe dès le XVIe siècle en passant par la Perse et les Balkans.

Des styles différents se sont développés en Chine (jianzhi), au Japon (kirié), au Mexique (papel picado) et en Europe centrale notamment en Allemagne, en Suisse (Scherenschnitt), en Pologne (Wycinanki). En France, ils sont apparus sous le nom de canivet, notamment dans les régions d’Alsace et de Bretagne …

Au cours de l’apogée de l’art des canivets au XVIIe siècle, ce sont surtout les religieuses des couvents qui réalisaient ces travaux de piété et de dévotion mais aussi de patience. A l’aide d’un petit canif à  lame fine et tranchante (d'où le nom de canivet), elles découpaient dans des feuilles de parchemin ou de papier des images pieuses ou des souvenirs de pèlerinage. Les images découpées pouvaient être partiellement rehaussées de couleurs.

Puis au XVIIIe siècle, l’art de la silhouette se développe en devenant un divertissement prisé des classes bourgeoises.